Archives pour l'Auteur : pierre vouzelaud

la belle iloise

Après avoir dégusté les sardines « la belle iloise », la question suivante se pose :
Que faire de toutes ces belles boites colorées ????
Les jeter…sûrement pas, option a oublier.
Les collectionner…pourquoi pas.

Personnellement, j’ai choisi de les détourner, de les recycler en les utilisant pour habiller et donner de la couleur à mes poissons.

Il me reste plus qu’à compléter la collection…

Au début…

Georges Hilliet, fils de pêcheur en chaloupe, crée la Conserverie la belle-iloise en 1932 à proximité du port de pêche de Quiberon. Cet accès direct à la mer est un gage de qualité pour travailler le poisson frais tout juste débarqué… lire la suite…

Les sardines à l’huile d’olive et au citron

Les sardines marinées au muscadet et aux aromates

homards

En faisant une petite recherche sur le web (merci wikipédia), j’ai appris que les homards font partie de la famille des « Decapoda » (dix pieds en grec) . Ses dix pattes, incluent les deux pattes portant des pinces. Mais,  je me suis rendu compte que mes homards  sont absolument exceptionnels …car, ils n’ont que huit pattes….

RP134

RP134

RP134

RP136

RP134

RP134

RP142

RP134

RP134

RP152

RP134

RP134

RP229

RP134

RP134

des nouvelles de la cabane d’Anatole #01

C’est le dimanche 3 juillet que j’ai refermé les portes de la maison de l’Eclusier aux Boucholeurs (Chatelaillon-Plage). Ce fut une belle semaine d’exposition. Le cadre, l’atmosphère du lieu, les  rencontres que nous avons fait, m’ont convaincu d’envoyer  une demande de réservation  pour l’an prochain. 

C’est dans ma cabane, quand la chaleur était supportable que je me suis remis au travail: oiseaux des marais, cabanes ostréicoles. Quelques coups de téléphones , quelques photos envoyées et j’ai eu le plaisir de retrouver certains d’entre vous. Merci pour votre confiance.

Des oiseaux, des cabanes, mais il a fallu aussi que je reparte à la pêche afin de regarnir mes réserves de poissons. En voici quelques spécimen.

Du 8 au 14 août, une exposition collective de l’association de Saint Goerges de Didonne, « l’Oeil d’Artiste » m’a permis de présenter 2 de mes poissons à la citadelle du Chateau d’Oléron. Les invités d’honneur de cette exposition étant le peintre Alexandre Beridze et la sculptrice Marianne Ruston.

Le week end du 20/21 août fut pour moi l’occasion de me déplacer  à Meschers sur Gironde pour participer au week-end des Arts organisé par l’association  « Art et Lumière« . Météo: ensoleillé mais pas trop; le lieu: en bout du port de Meschers avec au loin l’église de Talmont et plus loin encore,  la pointe du Verdon…superbe; l’organisation: au top (Un grand merci aux bénévoles d’Art et Lumière. En résumé un super week end.

Zones de pêche

La série « zones de pêche » est plus spécialement réservée aux amoureux de la pêche.
On y trouve des poissons qui nagent non loin de nos côtes.
Ils sont montés sur cadre en chêne clair de dimension 50 par 40 cm.
Sur le fond est collé une carte marine… afin d’être sûr de ne pas rentrer bredouille.

Pour ceux qui souhaitent ne pas trop s’éloigner des côtes, la série « zones de pêche » se complète d’un modèle de format de 21 par 29,7 cm avec comme pour la première série, une carte marine affichée en fond.

L’horloge

Elle n’était plus toute jeune.
Depuis les années 70, accrochée au mur de la cuisine, à coté du frigidaire, elle a toujours fait correctement son travail.
Bien sur, de temps en temps elle laissait transparaître quelques signes de fatigue.
Une pile neuve, petit coup de fouet, elle était repartie comme si elle avait encore 20 ans.

Mais un jour, la pile neuve n’a pas suffit…la fatigue commençait à peser sur ses aiguilles.
Le temps commençait à ralentir, pas trop au début, une ou deux minutes par ci par là.
Un jour, les aiguilles se sont arrêtées. Même avec une pile neuve, rien n’y fit.
Elle est alors restée accrochée au mur, comme un objet de décoration auquel on est habitué.

Plus tard, je l’ai récupérée, démontée, transformée…

Depuis, elle est revenue, a retrouvé son crochet dans la cuisine de ma grand-mère.

quelles têtes!

La forme, la couleur, l’expression, les différents éléments de quincaillerie utilisés font que chaque poisson a sa personnalité.

Si chaque poisson est unique, il est facile pour certains de reconnaître leur humeur du moment, pour d’autres, c’est un peu plus difficile. .

RP176 – agressif

RP204 –  étonné

RP203 – calme

RP202 – sympathique

RP191 – Perplexe

RP205 – grognon

RP198 – amoureux

RP113 – méchant

RP197 – serein

Les petites bûchettes

Décembre 2019, j’expose pour la première fois mes poissons.

Je suis à Fouras dans la salle polyvalente Roger Rondeau et c’est le marché de Noël.

Deux journées ou je découvre l’ambiance de ces manifestations coté exposant.

Installation, rencontre avec le public, pause déjeuner, échange avec les autres exposants, le père Noël qui passe dans les allées, la fin de la journée, on décroche, on remballe, on range le matériel…

Voiture chargée, je retourne saluer et remercier les organisateurs.

A l’entrée de la salle, un monsieur vend des bûchettes de bois pour l’allumage des cheminées.

J’avoue que je ne sais ce que je vais en faire, mais je sais que j’en ferai quelque chose.

Je me retrouve donc en arrivant à la maison avec un sac de 5kg de bûchettes.

« Qu’est ce que tu vas faire de ça ? Tu sais bien qu’on a pas de cheminée » me fait remarquer ma femme.

Aujourd’hui, les petites bûchettes, recoupées, peintes sont venues se coller sur mes poissons.